Une clé pour des relations plus douces

Je vous invite à "méditer" sur ce texte que j'ai découvert, il y a quatre ans. Il est à l'orgine écrit par Friz Perls, père de la Gestalt Thérapie. Celui que je vous propose aujourd'hui est légèrement modifié par l'auteur Jorge Bucay, dans son merveilleux et incontournable livre "Lettres à Claudia". Je reprends ce texte régulièrement, je me laisse porter par sa force et depuis, ma vision, ma perception de la relation avec les autres, avec l'autre évolue. Comme la posture gestaltiste laisse une grande place à l'ajustement permanent en fonction des situations, j'ai envie de rajouter que si la rencontre ne se fait pas, c'est "pour l'instant". 

J'espère que ce partage vous inspirera. Et je serai ravie de répondre à vos réactions. Belle lecture. 

 

"Moi je suis moi

Toi tu es toi

Je ne suis en ce monde

Pour combler toutes tes attentes

Et je sais

Que tu n'es pas dans ce monde

Pour combler toutes les miennes

Parce que je suis moi

Et que tu es toi

Et quand toi et moi nous nous rencontrons

C'est très beau

Et quand, en nous rencontrant, nous ne nous rencontrons pas

Il n'y a rien à faire" *

* "Lettres à Claudia" de Jorge Bucay.