Le centre de ma roue

Me mettre au service d'autrui est ma vocation. Je ne le vis pas comme un travail, ni comme un savoir-faire et plutôt comme une véritable aspiration. Ma joie passe par là. Cette action quotidienne est une source de sens importante dans mon existence.

Je ressens le besoin de le dire alors que des événements lors des dernières semaines bouleversent mes repères. Cette perturbation me demande présence à moi et à l'autre et me fait ressentir encore plus fort la question du lien qui est au centre de notre humanité. C'est ce choix que je réitère chaque jour même si les embûches entrave le chemin. 

C'est un long processus qui c'est mis en place. Âgée de 29 ans j'ai rencontré dans une période de grande détresse, Monique, qui n'est plus de ce monde et qui m'a confié ce cadeau : "pour rayonner il faut que tu sois au centre de ta roue". À l'époque j'ai écouté et je n'ai pas entendu, je ne crois même pas avoir compris et pourtant une graine était plantée en moi. 

De rencontres en rencontres dans ma quête de guérison émotionnelle, Monique, Katia, Christine S., Christine E. , Anne, Jean-Christophe....une formation solide et expérientielle de 7 années, j'ai appris petit à petit, à cesser la guerre en moi. En faisant la paix à l'intérieur de moi, en apprenant à m'aimer d'abord un peu, puis d’avantage, j'ai pu être au centre de ma roue, et poser les armes. Et c'est si bon !!! 

Depuis ce centre je peux être en lien avec moi, et avec les autres, qu'ils soient proches ou moins proches, présents ou absents et surtout déployer mon aspiration à prendre soin de l'autre.

Prendre soin de l'autre et m'engager tout en prenant soin de moi. C'est cela qui met du sens dans mon quotidien, c'est à cet endroit que je me sens vibrer. 

Je suis une personne ordinaire et pourtant ce que je vis dans mon quotidien ne l'est pas. Ces rencontres sont pour moi l'opportunité d'inspirer, de soutenir, de contenir avec humilité les femmes que je reçois quelle que soit la teneur de leur histoire passée. 

J'ai une chance inouïe de recevoir leur confiance chaque semaine et je les remercie profondément pour celles qui me liront. 

Mon cœur est ma boussole dans cette voie. J'ai pu extraire l'essence de mon expérience de vie blessée et c'est cela que je souhaite transmettre, en me mettant en face à face, d'humain à humain, dans l'instant présent en dépliant le vécu et en apprenant  à l'apprivoiser avec le corps, l'esprit et le cœur. 

Et vous quel est le centre de votre roue ?