Une petite réflexion : Prendre sa responsabilité dans les relations affectives

Etymologiquement la responsabilité signifie « être capable de répondre ». Il n’y a qu’une personne à qui l’on se doit de répondre : c’est à soi même.

Pour la plupart d’entre nous le réflexe est de se positionner en victime dans nos relations affectives, amicales, familiales…Victime j’entends par là de laisser l’autre responsable de ce qui nous arrive. 

 

De mon point de vue l’attention est plutôt à porter sur comment j’ai participé consciemment ou inconsciemment  à la situation qui provoque une souffrance, un ressentiment dans mes relations. Car inévitablement une situation se créée à deux, c’est une co-création. Quand bien même je me retrouve ou je me sens quittée, seule, insultée, non respectée, envahie, trahie, blessée et bien d’autres possibilités encore, c’est que quelque chose de moi m’a conduit à cette situation. Il y a l’autre et il y a moi aussi , il y a donc nous. Cela se fait ensemble. 

 

La responsabilité c’est répondre de ses actes. C’est être responsable de nourrir sa colère, son ressentiment, sa souffrance, ou alors de sortir de ce fonctionnement par une introspection salutaire.

 

Cela demande un effort, de faire le tri dans vos idées, dans vos émotions, dans votre corps, dans votre place… et de grandir pour devenir autonome. Imaginez concentrer toute l’énergie  que vous utilisez à inculper l’autre et plutôt la mettre au service de votre responsabilisation ! Cela serait détonnant j’en suis certaine !!!

 

Il n’y a pas pas d’autres possibilités que cela. Nous avons tous en nous un pouvoir de résilience et nous avons la liberté de choisir de nous laisser ronger par  les ressentiments ou de nous élever.